De l'eau s'il vous plait.

De l'eau s'il vous plait, prononce-t-on encore souvent cette phrase ?

Habitudes alimentaires trop ancrées, pression marketing, papilles plus volontiers attirées par les saveurs sucrées, l'eau n'occupe pas une place d'honneur à table lors des repas de famille ou sorties entre amis. On ne la prend suffisamment en considération dans nos régimes alimentaires et pourtant nous en sommes composé à 70% !

Il y a tant à dire sur cette source de vie, voyons ici plus en détails comment se repérer dans l'offre qu'on nous propose concernant l'eau.

Les eaux en bouteilles, il en existe une grande diversité mais la réglementation en reconnait deux types : l'eau de source et l'eau minérale naturelle.

L'eau de source est, toujours selon la législation en vigueur, sans microbes, protégée contre la pollution et d'origine souterraine. Elle peut subir des traitements mais ceux-ci sont également contrôlés. Ils ont pour but la séparation des éléments instables et des constituants indésirables, l'élimination totale ou partielle du gaz carbonique ou l'incorporation de gaz carbonique. La mention "eau de source" doit être clairement affichée ainsi que la mention des traitements, la source exploitée et le lieu d'exploitation.

L'eau minérale naturelle diffère par des propriétés particulières grâce à sa teneur en minéraux, oligo-éléments ou encore par sa pureté d'origine. Sur les bouteilles doivent figurer le nom de la source exploitée, le lieu d'exploitation, la mention des traitements, sa composition analytique avec les constituants caractéristiques (ex: teneur en magnésium, calcium etc..).

L'eau du robinet, consommée par un français sur deux, est souvent sujet à débat.

Elle provient de nappes, rivières ou sources et répond à une réglementation très stricte. Elle doit être claire, sans odeur, sans saveur, ne contenir aucuns germes, parasites, bactéries, microbes, aucunes substances à des concentrations toxiques tel que le plomb, arsenic, pesticides, etc. Sa composition est très variable d'une région à l'autre.

Malheureusement souvent polluée, elle est de facto souvent traitée pour être rendu potable. Les traitements sont très efficaces d'un point de vue sanitaire mais ils peuvent la rendre désagréable au goût. De plus, les test ne mesurent pas par exemple les éventuelles traces d'hormones qui elles ne sont pas filtrés par les stations d'épuration.

Pour avoir des renseignements sur votre eau du robinet, renseignez vous auprès de la mairie de votre commune. Ils se doivent d'afficher et de rendre consultables les résultats des analyses de l'eau.

Dans toute cette offre, le choix reste cornélien. Entre eau en bouteille plastique nuisible à l'environnement et eau du robinet parfois à la limite des seuils autorisés en polluants et traitements, une alternative reste les systèmes de filtration domestique. 

La gamme est assez vaste et le coût peut être élevé mais cet investissement est bon pour votre santé et celle de vos proches !

Nous reparlerons probablement de l'eau dans de futurs articles, notamment de monsieur Louis Claude Vincent ingénieur hydrologue français et de ses travaux sur la bio-électronique qui vous aideront à choisir la bonne eau de boisson.

Et n'oubliez pas, elle paraît abondante dans nos contrées mais l'eau est une ressources rare ! Chérissez-la !

A bientôt.

Écrire commentaire

Commentaires: 0