C'est quoi le stress ?

Il nous submerge, nous absorbe, nous épuise. Même le mot est devenu envahissant. Le stress. Qui n'a pas dit ou ressenti cette phrase au moins une fois dans sa vie ? "Je suis trop stressé, je n'y arrive pas".

Mais qu'est-il vraiment ? Sommes nous totalement impuissant face à  lui ? A quoi peut-il bien servir ?

Voyons ici ce qu'est le stress et abordons quelques clés pour mieux le vivre. 

Le stress en quelques chiffres

- Le stress touche 4 salariés sur 10.

- Il est à l'origine de 50 à 60% des journées de travail perdues.

- Il est à l'origine des pathologies tel que lombalgies, troubles musculo-squeletiques, maladies cardiovasculaires, dépressions, immundépressions, troubles du sommeil, anxiété... Tout ces symptômes menant vers des pathologies plus grave !

- Le stress coûte entre 2 et 3 milliards d'euros par an en France.

- 71% des entreprises se disent préoccupés par l'augmentation du stress mais pour 65% d'entre elles, rien n'a été mis en place pour y remédier.

- Première source d'arrêt maladie.

Source : enquête ANACT/CSA juin 2009

Et nous n'avons ici que les chiffres du monde du travail. Qu'en est-il des demandeurs d'emplois, des retraités ? Du stress à l'école et durant les études ? Du stress de la vie quotidienne dans un monde de plus en plus anxiogène ? 

C'est à Hans Selye (1907-1982), un médecin canadien, qui s'intéresse en premier au stress et ses effets en le qualifiant comme étant l'ensemble des moyens physiologiques et psychologiques mis en œuvres par une personne pour s'adapter à un événement donné. Le stress est une adaptation de l'organisme au changement de son homéostasie interne provoquée par un agent stressant : le stressor. Il s'en suit une réponse biologique fondamentale. L'hypophyse et les surrénales produisent un complexe de symptômes et de modifications biologiques. C'est le syndrome général d'adaptation.

Un peu d'anatomie

Ce passage ne se veut pas un cours d'anatomie et physiologie complet et exhaustif mais un résumé des principales actions mis en place par notre organisme lors d'un stress vécu.

Confronté à un stress, tout un ensemble de système nerveux et hormonaux vont se mettre en action.

Tout d'abord, l'hypothalamus, tout en haut de la chaîne va libérer une hormone appelé corticolibérine. Celle ci va stimuler l'hypophyse qui va sécréter la corticotrophine qui envoie le message aux glandes surrénales de fabriquer en quantité des glucocorticoïdes, véritables hormones du stress dont principalement du cortisol.

Autre système très important dans la gestion du stress, le système nerveux autonome. Divisé en deux branches, C'est un grand régulateur de nombreuses fonctions organiques.

Le système sympathique, appelons-le le guerrier, favorise la tachycardie pour alimenter plus rapidement le système musculaire. Il provoque une vasoconstriction, la mydriase (dilatation des pupilles), stimule les glandes sudoripares et permet la libération de glucose par le foie. Tout ceci afin d'optimiser une réaction face à une danger.

Le système parasympathique, appelons-le le guérisseur, ralentie le rythme cardiaque (bradycardie), entraîne une vasodilatation, favorise la myosis, augmente le péristaltisme et les sécrétions gastriques.

Les deux sont importants , le premier pour favoriser l'action quand elle nécessaire, le second pour mettre au repos et régénérer l'organisme. Les problèmes liés aux stress, qui est donc une succession de  mécanisme essentielle et nécessaire à la vie, viennent de la trop grande stimulation du système nerveux sympathique et de la trop petite place que l'on laisse au système nerveux parasympathique.

 

Ce schéma résume très bien ce qu'il se passe lors d'un stress prolongé. Face à un élément stressant, s'enclenche une réaction d'alarme avec tous les processus vu plus haut. Le corps s'adaptant pour surmonter l'épreuve, fuir ou combattre. Mais si aucune de ses solutions n'est possible, l'organisme entre dans une phase de résistance avec tous les voyants au rouge. Ceci jusqu'à épuisement totale des ressources, c'est le burn out.

Les effets d'un stress prolongé sont très divers, effondrement immunitaire, tensions musculaires, troubles digestifs, troubles cardio vasculaires, fatigue générale, baisse de la libido, anxiété, angoisse, dépression, etc...

Quelques "clés naturo" pour mieux vivre son stress

Outre l'alimentation adéquate qui apportera les nutriments essentiels au bon fonctionnement du système nerveux (vitamines du groupe B, oméga 3, magnésium), l'exercices physiques réguliers est indispensable pour bien s'oxygéner, éliminer les acides issus de l'alimentation ou des différents métabolismes. Adoptez une pratique tel que le yoga ou la méditation semble presque indispensable de nos jours tant leurs bienfaits sont considérables et les effets ne sont plus à prouver.

Quelques plantes sont également très efficaces tel que la passiflore pour améliorer le sommeil, réduire les tensions nerveuses et l'anxiété. L'escholtzia est un puissant anxiolytique naturel, et l'aubépine est la plante des cardiaque hypertendus.

Quelques huiles essentielles sont également de puissante régulatrices du système nerveux: lavande vraie, petit grain bigarade, marjolaine à coquilles ou encore épinette noire.

 

La naturopathie apportent de nombreuses réponses pour aider à mieux vivre son stress et surtout n'oubliez pas d'être heureux car c'est bon pour la santé !