Faîtes la chasse au sucre et non aux (bonnes) graisses!

C'est la rentrée, nous revenons de vacances et tous le monde a fait le plein d'énergie pour prendre de bonnes résolutions. On peut trouver dans ces dernières l'envie de se remettre en forme et là, le mot est lancé, c'est l'heure du régime.

Nous n'allons pas parler du concept de régime à proprement dit mais de l'erreur principale commise lorsque l'on veut perdre du poids.

On se trouve un peu lourd, trop enrobé, la cellulite fait son apparition mais ce que nous voulons c'est un ventre plat ! C'est en toute logique que l'on bannit donc tous les aliments que l'on va classer, plus ou moins avec pertinence, dans la catégorie des aliments (trop) gras.

Et là où se situe l'erreur c'est que l'on bannit également tous nos bons acides gras essentiels à notre bonne santé ! Certes il faut éviter au maximum les fritures et leurs composés toxiques, les viandes rouges trop riches en acides gras saturés, manger du beurre de qualité avec parcimonie. En excès ces acides gras saturés élèvent le cholestérol, augmentent le sucre sanguin et rendent les parois de nos cellules trop rigides empêchant une bonne circulation de nos humeurs.

Il faut cependant laisser une place importante dans votre alimentation pour les bonnes huiles végétales comme l'huile d'olive, de colza, de lin ou de noix. Elles sont riches en acides gras insaturés, ces fameux oméga 9, 6 et 3 qui doivent être équilibrés dans leurs apports. Les oméga 3 sont les plus carencés dans notre alimentation. On les trouve principalement dans l'huile de noix, de colza, de lin mais aussi dans certains poissons comme le saumon, maquereaux et sardines. Ces célèbres oméga 3 luttent contre l'inflammation, protègent le système cardiovasculaire, améliorent l'humeur, font baisser le sucre sanguin, favorisent le "bon" cholestérol.

Le véritable ennemi du quotidien est très habile pour se cacher, il peut prendre différentes formes et sait nous faire craquer. Le coupable désigné c'est lui, le sucre !

Et il n'est pas seul car nous allons ici nous intéresser à l'index glycémique des aliments et nous apercevoir qu'il a des alliés qui se font très discrets.

L'index glycémique* (IG) nous dit à quelle vitesse le glucose d'un aliment se retrouve dans notre sang avec pour référence le glucose qui a un IG de 100. Un IG est dit élevé au dessus de 70, modéré de 55 à 70 et bas en dessous de 55.

Il est nécessaire d'avoir en quantité suffisante des glucides dans notre alimentation car ils sont un des carburants essentielles de nos cellules. Mais si nous consommons une grande quantité d'aliments à IG élevé, une dose importante de glucose se retrouve rapidement en circulation dans notre corps et nous le saturons. Le pancréas subit un véritable stress et sécrète en urgence de l'insuline pour utiliser ces glucides. 

Tout ce qui n'est pas utilisé, le corps doit le stocker mais il ne sait pas stocker le glucose ou en petite quantité sous forme de glycogène, dans le foie principalement dans les muscles un peu. Le reste sera transformé en graisses, stockées dans nos tissus principalement au niveau abdominal.

Et ce n'est pas fini !

Après ce stress qu'a vécu notre organisme, un problème demeure. Nous nous retrouvons avec un taux d'insuline trop élevé car le corps doit maintenir ce taux à un certain niveau. Nous revoilà en urgence, il faut utiliser cette insuline. L'appel du sucre se fait sentir, par ici la plaque de chocolat ou la viennoiserie.

Il faut adopté une alimentation avec un index glycémique le plus bas possible pour éviter le stockage de cet excès sous forme de graisse et briser le cercle vicieux de l'hypoglycémie.

Les légumes ont tous un index glycémique bas, les fruits bas a modéré (élevé pour les dattes). Certains sucres ont un indice modéré ou relativement bas. Évitez toutes céréales raffinées ou soufflées ! Ces procédés font grimper l'index glycémique en flèche. Le pain blanc à un index glycémique de 95, presque autant que le glucose.

Pour faire le point sur votre hygiène alimentaire n'hésitez pas à consulter un professionnel qui vous accompagnera vers une alimentation plus saine et vous permettra de retrouver votre poids de forme.

 

 *on utilise également maintenant les notions de charge glycémique et d'index insulinémique qui feront peut être l'objet d'un post futur